Comment prendre soin de son foie naturellement ?

C’est l’un des six organes vitaux de notre corps, avec le cerveau, le cœur, les poumons, le pancréas et les reins. Largement méconnu, et souvent malmené au quotidien, le foie assure pourtant plus de 300 fonctions vitales !
Comment prendre soins de son foiee
Connaissez-vous (vraiment) votre foie ?

Le foie est l’organe le plus lourd avec ses 1,5 kg, et la glande la plus volumineuse de notre anatomie. Sa particularité ? Il s’auto-régénère et peut retrouver ses fonctions en quelques mois, même après une ablation. Mais son super-pouvoir est d’une durée déterminée, qui se compte en quelques dizaines d’années selon les individus.

Un organe à tout faire

Parmi ses multiples fonctions, le foie filtre le sang et en élimine les déchets. Ainsi 1,5 litre le traverse en moyenne chaque minute. Il est d’ailleurs plus actif la nuit : il peut contenir jusqu’à 40% du sang de notre corps, et 13% en journée. Le foie a aussi pour mission de transformer les nutriments venus tout droit du tube digestif pour les redistribuer à l’organisme. Il synthétise une grande partie des protéines qui circulent dans le sang, et est le seul organe à pouvoir transformer le cholestérol en acide biliaire — et donc à l’éliminer. C’est d’ailleurs grâce à lui (et à la bile qu’il fabrique) que nous pouvons digérer les aliments que nous consommons.

Le foie a aussi un rôle de stockage : il maintient le taux de sucre dans le sang, qu’il peut stocker en cas de surplus pour le redistribuer au compte-goutte selon les besoins de notre organisme. Même chose pour les acides gras, qu’il synthétise et redistribue en partie dans les cellules graisseuses, ou pour les vitamines liposolubles. Enfin, le foie aide à contrôler notre métabolisme, et collabore avec notre système immunitaire pour combattre les cellules et les substances nocives qui menacent notre organisme.

Mais le foie est un besogneux silencieux : dépourvu de nerf, il ne tire pas la sonnette d’alarme lorsqu’il va mal, ou alors trop tard… Les signaux avant-coureurs : saignements du nez ou des gencives, de gros hématomes suite à un léger choc, des paumes de main très rouge ou des ongles qui se recouvrent du blanc de la lunule.

Prendre soin de son foie

Si l’alcool est son ennemi juré, nos modes de vie et plus précisément notre alimentation peuvent malmener notre foie : la consommation en excès de sucre, de sodium (sel) ou de gras saturés, ainsi que certains médicaments, peuvent le mettre à mal au fil des années. Sans surprise, les aliments industriels et les boissons gazeuses sucrées sont particulièrement pointés du doigt, lorsqu’ils sont consommés en quantité importante.

Cet organe vital apprécie en particulier l’avocat et le thé vert, sources d’antioxydants, ainsi que les légumes crucifères (notamment tous les choux), l’ail et la betterave qui aident le foie à éliminer les toxines. Le citron est aussi un allié du foie : il suffit d’en ajouter quelques gouttes dans un verre d’eau tiède le matin pour favoriser la production de bile et ses capacités auto-régénératrices.

Enfin, le foie est sensible au stress, qui provoque une production importante de cortisol. En réponse, le foie fabrique du glucose dont l’organisme n’a pas physiologiquement besoin, plutôt que de se consacrer à ses autres fonctions vitales. Et si prendre soin de son foie c’était tout simplement prendre soin de soi ?

Commentaires

Pas de commentaires

Pour poster un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser

Une sélection d’articles et de conseils pour vous accompagner et vous informer
Bonne lecture !