Le gingembre et ses super-pouvoirs pour votre santé

Si on connait le gingembre pour ses vertus aphrodisiaques — qui n’ont pas encore été scientifiquement prouvées —, on sait moins que cette plante qui nous vient tout droit de l’Inde a de multiples bienfaits pour notre corps.
Le gingembre et ses super-pouvoirs pour votre santé

D’ailleurs, ce sont les tiges souterraines, que l’on appelle rhizomes, qui sont consommées. On peut aussi les planter et les laisser donner de jolies fleurs tropicales. Cuisiné aux quatre coins du globe, le gingembre est plus communément utilisé en tant qu’épice. Il peut aussi faire office d’infusion, ou être appliqué sous forme d’huile essentielle.

Voici d’ailleurs une astuce pour le peler facilement, car cette opération peut être fastidieuse au couteau : utilisez une petite cuillère pour frotter la peau, qui s’enlèvera en un clin d’œil. Ainsi, vous n’ôterez que sa surface, tout en conservant ses qualités nutritives.

Du côté du système digestif

L’un des principaux atouts du gingembre ? II facilite la digestion, notamment après un repas un peu lourd. Accompagné de miel et de citron dans un peu d’eau chaude, c’est la décoction idéale après un déjeuner en famille. Son secret : le gingembre pourrait stimuler la sécrétion de bile, ainsi que l’activité de différents enzymes digestifs. Les aliments et les graisses seraient ainsi plus rapidement digérés.

Ce rhizome est aussi très efficace pour lutter contre les nausées ou les vomissements. Dans le vocabulaire médical, on parle d’effets antiémétiques. Les personnes sujettes au mal des transports, aux brûlures d’estomac, et en particulier les femmes enceintes, peuvent consommer le gingembre frais, en infusion ou cuisiné (10 grammes par jour maximum), ou séché (1,5 gramme par jour maximum).

Antidouleur, anti-inflammatoire et antioxydant

Le gingembre est composé d’huile essentielle, d’amidon, de vitamines (B1, B2, B3, C) et de minéraux (manganèse, phosphore, magnésium, calcium, sodium, fer). De quoi booster votre système immunitaire, et aider votre organisme à prévenir et à lutter contre les états grippaux et les allergies.

C’est aussi un anti-inflammatoire, qui peut traiter les infections ou les inflammations de la gorge. Par ailleurs, il est prisé pour ses vertus antidouleur. En d’autres termes, il agit comme un analgésique naturel, notamment auprès des personnes atteintes d’arthrose.

Enfin, ce rhizome figure parmi les quatorze aliments frais les plus antioxydants, aux côtés du brocoli, de la coriandre… et des choux de Bruxelles ! Pour rappel, les antioxydants protègent des radicaux libres, ces molécules qui mènent au vieillissement des cellules de notre organisme et favorisent le développement des maladies cardiovasculaires ou de certains cancers.

Et c’est sans compter sur les super-pouvoirs du gingembre : parmi la quarantaine de ses composés antioxydants, certains résistent à la chaleur, d’autres pourraient être libérés durant la cuisson — ce qui n’est pas le cas de tous les aliments réputés antioxydants.

En bref, le gingembre, malgré son air de racine peu avenante de prime abord, recèle de nombreux trésors pour la santé. Au même titre que bon nombre d’aliments que nous côtoyons au quotidien. Et vous verrez : après avoir testé sa saveur particulière, en infusion ou dans vos plats, vous ne pourrez plus vous en passer !

Commentaires

Pas de commentaires

Pour poster un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser

Une sélection d’articles et de conseils pour vous accompagner et vous informer
Bonne lecture !