Maladies cardiovasculaires : prenez soin de votre cœur !

Imprimer

D’après une étude menée par la Fédération française de cardiologie (1), le cœur est l’organe le plus important du corps humain pour une large majorité des Français. Symboliquement, le cœur est aussi le centre de l’activité émotionnelle, spirituelle, morale ou intellectuelle. Bien plus qu’un organe vital, le cœur palpite et vibre au gré de nos vies !

Les maladies cardiovasculaires regroupent « un ensemble de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins » (2), notamment l’infarctus du myocarde, les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux, l’embolie pulmonaire ou l’insuffisance cardiaque.

Elles sont à la fois connues et méconnues : les différentes campagnes d’information ont largement sensibilisé aux facteurs de risque et aux réflexes à adopter au quotidien… mais certaines idées reçues ont la peau dure !

Le vrai du faux sur les maladies cardiovasculaires

Si les hommes ont été davantage concernés par les maladies cardiovasculaires par le passé, les femmes le sont aujourd’hui d’autant plus. Car cela n’était pas dû à leur condition d’homme mais bien à leur qualité de vie, et notamment à leur consommation d’alcool et de tabac.

Aujourd’hui, le rythme des femmes est semblable à celui de leurs congénères masculins… et leurs mauvaises habitudes aussi. Ainsi, les maladies cardiovasculaires sont aujourd’hui la première cause de mortalité chez les femmes, et la deuxième chez les hommes.

Autre idée reçue sur les maladies cardiovasculaires : les moins de 40 ans seraient à l’abri et les plus de 70 ans davantage touchés. Même si les risques d’accident cardiaque augmentent en vieillissant, le cholestérol, le tabagisme ou l’obésité sont des facteurs aggravants quel que soit l’âge. Autant s’en prémunir le plus tôt possible, et à y réfléchir, ce ne sont que des bons réflexes, que vous avez sans doute déjà lus ou entendus.

À cœur vaillant, rien d’impossible

Vous vous y attendiez : la première des recommandations est… d’arrêter de fumer. C’est en effet la première cause d’AVC et d’infarctus du myocarde chez les moins de 70 ans. Sachez d’ailleurs que les bénéfices de l’arrêt du tabac sont rapidement récompensés : le risque d’infarctus du myocarde diminue dès 24 heures, et le risque d’AVC est équivalent à celui d’un non-fumeur au bout d’un an !

Si arrêter de fumer paraît difficile (mais indispensable), d’autres bonnes pratiques peuvent être plus facilement appliquées au quotidien. Parmi celles-ci, adopter une activité physique régulière. Et activité physique ne rime pas forcément avec un entrainement à un semi-marathon. L’OMS la définit simplement comme « tout mouvement corporel produit par les muscles qui requiert une dépense d’énergie ». En d’autres termes, jouer avec vos enfants, préférer la marche à pied ou le vélo à la voiture, et même faire le ménage chez vous, sont des activités physiques à part entière. Les trackers d’activité sont d’ailleurs un excellent moyen de vous suivre et de vous motiver !

En somme, que retenir ? Écoutez votre corps et votre cœur, et adoptez le « tiercé gagnant » de la Fédération française de cardiologie : « c’est 0-5-30, 0 cigarette, 5 fruits et légumes et 30 minutes d’exercice par jour ». Simple non ?

Commentaires

Pas de commentaires

Pour poster un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser

Une sélection d’articles et de conseils pour vous accompagner et vous informer
Bonne lecture !