Soigner les maladies chroniques… avec le sport ?

Vous le savez déjà, et vous l’avez parfois entendu à vous rebattre les oreilles : le sport est bon pour votre santé ! Il fait du bien à votre cerveau , à votre moral et bien sûr à votre corps… Mais saviez-vous qu’il peut aussi prévenir et améliorer les maladies chroniques ?

Soigner les maladies chroniques… avec le sport ?

Quelle que soit votre condition physique ou votre âge, ne confondez pas sport avec entrainement au marathon. Même si cette pratique sportive est tendance, marcher suffit à vous entretenir et à apporter à votre corps ce dont il a besoin… À vous de trouver l’activité qui vous donnera beaucoup de plaisir, et à votre rythme !

Sport et prévention santé

20% des cancers du sein, de la prostate et du côlon pourraient être évités grâce au sport… qui réduit aussi à 50% les risques de récidive pour ceux qui en auraient été atteints. Comment cela s’explique-t-il ?

Trois effets positifs du sport sur le corps ont été identifiés, car il limiterait :

  • le taux d’œstrogènes dans le sang, en cause dans les cancers du sein et du côlon,
  • le taux d’insuline, l’un des facteurs de croissance tumorale,
  • la production de molécules inflammatoires sécrétées par les cellules cancéreuses, les cytokines.

Et c’est sans compter sur le fait que le sport stimule le système immunitaire , y compris chez les seniors.

Dans un article publié dans Sciences et Vie en mars dernier , le cancérologue Thierry Bouillet explique :  « Karaté, danse, gym, tennis, marche nordique, tai-chi… la nature du sport importe peu, du moment qu’il sollicite tous les muscles du corps, que la séance dure de quarante-cinq à soixante minutes, trois fois par semaine, pendant au moins six mois ».

Les bénéfices sur les maladies chroniques diagnostiquées

Pour ceux atteints d’insuffisance respiratoire, et notamment de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), le sport peut être préconisé en traitement et remboursé  sur ordonnance par l’assurance maladie.

 

Même chose pour les diabétiques, car leur maladie endommage les vaisseaux sanguins et peut mener à des complications cardio-vasculaires. Le sport leur est donc vivement recommandé pour favoriser l’oxygénation des tissus et préserver la paroi interne des vaisseaux (qu’on appelle l’endothélium), ou encore baisser la viscosité du sang. Une étude relayée par la Fédération Française de Cardiologie  révèle à ce sujet que deux heures de marche par semaine suffisent à réduire de moitié le risque de décès prématuré des personnes atteintes du diabète.

Les maladies d’Alzheimer peuvent elles aussi être évitées grâce au sport : les risquent seraient réduits de 60% pour celles et ceux qui pratiquent une activité physique de 30 minutes deux fois par semaine.

« Quand on est déjà épuisé par la maladie et les traitements, on pense que faire du sport va nous fatiguer encore plus, mais c’est l’inverse qui se produit : la plupart des patients se sentent mieux dès la première séance », précise Thierry Bouillet. De quoi tordre les idées reçues sur l’incompatibilité présumée entre sport et maladies chroniques…

Commentaires

Pas de commentaires

Pour poster un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser

Une sélection d’articles et de conseils pour vous accompagner et vous informer
Bonne lecture !