Alimentation et grossesse : l’essentiel pour se faire du bien

Imprimer
Enceinte de quelques semaines, vous découvrirez bientôt les recommandations des professionnels de santé, notamment côté alimentation. Et vous verrez, ce sera peut-être l’occasion d’adopter une alimentation plus saine, avec quelques ajustements qui ne dureront que neuf petits mois.
Alimentation et grossesse : l’essentiel pour se faire du bien

Ces recommandations n’ont pas pour objectif de contraindre la future maman : elles ont permis de réduire drastiquement les risques et les complications pour la maman comme pour le foetus. En d’autres mots, votre gynécologue et votre médecin généraliste ne pensent qu’à votre bien et à celui de bébé. On vous explique tout !

Le B-A BA : zéro alcool et vigilance sur les aliments crus

C’est aujourd’hui de notoriété publique : l’alcool a des effets néfastes sur le fœtus (malformations physiques, troubles mentaux…). Et pourtant, le syndrome d’alcoolisation fœtale reste la première cause de handicap mental non génétique à la naissance. Toute consommation d’alcool, même ponctuelle, est à proscrire car bébé ingère tout ce que vous mangez et buvez au fil des semaines.

Les viandes et poissons crus sont eux aussi à rayer temporairement de vos menus sur les mois à venir, pour éviter la listériose et la toxoplasmose. À savoir que si le parasite de la seconde (le toxoplasma gondii) peut être éliminé en surgelant les aliments, la bactérie de la première (la listeria monocytogenes) est très résistante, notamment à la chaîne du froid. Pour autant, ne supprimez pas définitivement ces aliments de vos repas quotidiens, qu’il suffira de cuire à cœur : la viande est riche en fer et en protéines, essentiels à la formation du placenta et du fœtus, le poisson regorge pour sa part d’oméga-3 aux multiples vertus.

Pour celles qui ne seraient pas immunisées contre la toxoplasmose, on vous conseillera de bien nettoyer les fruits et légumes que vous consommerez crus. Mais vous en conviendrez, cette pratique, tout comme celle de se laver régulièrement les mains, est déjà un réflexe du quotidien !

Enfin, vous aurez sans doute pu lire dans la liste des aliments à éviter, le fromage râpé industriel (en plus de ceux au lait cru) ou même la croûte des fromages. Ici aussi, on cherchera à vous préserver de la listériose, qui peut contaminer plus facilement ce type d’aliments.

Faites-vous plaisir !

Manger, c’est avant tout savourer ses repas et les petits plats qu’on aime. Si les aliments crus, d’origine végétale ou animale, nécessitent plus d’attention, il vous reste une multitude de choix et de combinaisons possibles pour vous faire plaisir.

On vous recommandera de ne pas avoir l’oeil rivé sur votre balance (la grossesse étant synonyme de prise de poids, mais temporaire) et de manger raisonnablement à votre faim. Vous pourrez même ajouter un goûter à votre rituel quotidien ! Et finalement, qu’on soit enceinte ou pas, on préfère ra assouvir une fringale avec des pommes — riches en acide folique — plutôt que de succomber à des gâteaux industriels bourrés de sucre.

Être enceinte, c’est aussi écouter son corps et prendre soin de lui parce qu’il accueille un fœtus qui connaîtra une croissance fulgurante en une quarantaine de semaines. L’occasion pour vous d’adopter une alimentation équilibrée, qui durera bien au-delà de vos mois de grossesse !

Commentaires

Pas de commentaires

Pour poster un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser

Une sélection d’articles et de conseils pour vous accompagner et vous informer
Bonne lecture !