L’évolution de la croissance de bébé de 0 à 3 ans

Imprimer

Dès que bébé nait, lors de ses premières minutes de vie, il se soumet à une batterie d’examens destinés à vérifier ses constantes vitales, organes, réflexes et bien sûr ses mensurations.
24 heures plus tard, le pédiatre le mesure à nouveau et consigne toutes ces informations dans son carnet de santé : ce premier tracé est le début des courbes de croissance.

Les paramètres de la courbe de croissance

Lors des deux premières années de la vie d’un nourrisson, les visites mensuelles chez le pédiatre pour peser et mesurer bébé sont recommandées par les professionnels de santé.  La surveillance du poids et de la taille est particulièrement importante lors de l’extraordinaire croissance de la première année.

Les trois paramètres de croissance sont à vérifier à chaque mensuration :

  • La courbe de poids sert à détecter précocement un retard ou une surcharge pondérale,
  • La courbe de taille permet de suivre la croissance d’un enfant en continu,
  • La courbe du périmètre crânien est utilisée pour surveiller la croissance du cerveau, extrêmement rapide les premières années.

Lors de la consultation, le pédiatre effectue les mensurations et les consigne dans le carnet de santé de l’enfant. Au fil des visites, il tracera une ligne et vérifiera sa constante évolution jusqu’aux 3 ans de bébé.

Le carnet de santé est divisé en rubriques signalées chacune par une couleur, celle des courbes de croissance est marron. Dans cette rubrique, le premier graphique est dédié à la taille et au périmètre crânien des enfants de 0 à 3 ans.  À l’approche de la puberté, les courbes divergent, car la croissance des filles et des garçons n’est plus similaire.

Lire et interpréter les courbes

Le couloir rouge correspond à la zone « normale », limite où se trouve la majorité des enfants français. Il est déconseillé de considérer le poids d’un enfant à un instant T (donnée isolée), mais plutôt de suivre la progression de la courbe au fil du temps.

Si l’enfant se situe en dessous de la courbe inférieure, on parle de retard de croissance. On recherchera alors une cassure voire une stagnation de celle-ci. D’autres paramètres sont pris en compte pour établir un diagnostic, tels que la taille de l’enfant à la naissance, celle de ses parents, et éventuellement une radio des cartilages des poignets afin d’établir “l’âge osseux” de l’enfant.

La mesure du périmètre crânien est particulièrement importante la première année, car elle peut détecter précocement des anomalies du développement du système nerveux.

Concernant la courbe de poids, si l’enfant se situe en dessous de la ligne inférieure, on parle de retard pondéral. Dans ce cas, le pédiatre encourage les parents à discuter des menus des dernières semaines.  Si l’enfant se situe au-dessus de la ligne supérieure, on parle de surcharge pondérale.

Cependant, une perte ou prise de poids sporadique ne détermine pas à elle seule un retard ou une surcharge pondérale : il faut prendre en compte la taille de l’enfant et son indice de corpulence (IMC) pour formuler un diagnostic.

Lors de sa première année, tant que son alimentation est équilibrée, la croissance d’un enfant est régulière et facile à suivre. Après sa première bougie, dès que l’enfant marche, deux ou trois mesures dans l’année suffiront à vérifier que sa croissance est constante.

Commentaires

Pas de commentaires

Pour poster un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser

Une sélection d’articles et de conseils pour vous accompagner et vous informer
Bonne lecture !